L'entropie totale de l'univers ne fait que commencer

le méandre > des Chroniques > Chronique 5 : Le huitième clandestin

Chronique 5 : Le huitième clandestin

mardi 25 novembre 2014 à 02:17:16, écrit par qwrkup et corrigé par Charlie, Decretaire

SCENARIO

qwrkup

MUSE SCENARISTIQUE

VobE

MIXAGE

qwrkup

ECOUTE alpha

KaHa
VobE

ECOUTE beta

Kahn
Waz
mwyann

DISTRIBUTION générale

qwrkup
VobE
KaHa
Yotie

MUSIQUES

The Outer Limits Theme
par Mark Mancina et John Van Tongeren

Dragon Ball Z - Thème résumé
par Shunsuke Kikuchi

Impending Boom
par Kevin MacLeod

Danse Macabre - Big Change
par Kevin MacLeod

Quiet Panic
par Kevin MacLeod

Mining by Moonlight
par Kevin MacLeod

Gathering Darkness
par Kevin MacLeod

Constance
par Kevin MacLeod

Prelude and Action
par Kevin MacLeod

Crusade
par Kevin MacLeod

Medusa
par Kevin MacLeod

Steel and Seething
par Kevin MacLeod

Nerves
par Kevin MacLeod

Unseen Horrors
par Kevin MacLeod

Mistake the Getaway
par Kevin MacLeod

Seven March
par Kevin MacLeod

Griphop
par Kevin MacLeod

Kool Kats
par Kevin MacLeod

The Escalation
par Kevin MacLeod

Hedwig’s Theme
par John Williams

Transition
par Vobe et qwrkup

Téléchargement : ogg | mp3 Licence Creative Commons
Téléchargement (sans résumé) : mp3

Cette chronique n’a pas été approuvée par Token qui a dit, je cite :
“moi je dis c’est waciste”
Sur place on retrouve notre envoyé spécial en présence de Cartman.
“je vous emmerde, et je rentre à ma maison”
Comme vous pouvez le voir, ici la population panique. On est au bord du chaos, à vous les studios.

Et voilà donc la chronique 5 de l’Intemporel.
La prochaine marquera la fin de l’arc en cours, et le début du prochain arc. Pour ce faire, j’ai besoin de plusieurs voix extérieures qui arriveront d’ici quelques temps (les rôles sont déjà presque tous attribués, je n’ouvre pas de recrutement). Malheureusement, j’aimerais vous dire le contraire mais … la chronique 6 ne sera jamais prête pour la date anniversaire de l’intemporel (le 12). J’aurais vraiment aimé vous dire le contraire, mais je dois me rendre à l’évidence, il reste trop de choses à faire et j’aurai jamais le temps.
Il n’y a qu’un seul détail qui me chagrine pour la chronique 6, c’est que, dans l’idéal absolu, j’aurais besoin d’une des voix de StateAlchemist. C’est un tout petit rôle de quelques répliques et je n’ai pas envie d’aller le déranger pour si peu, mais si quelqu’un qui apprécie l’intemporel le connaît et souhaite lui en parler, je serais absolument ravi s’il acceptait de participer ^^.

Mais pour compenser l’absence de la chronique 6, il va y avoir du nouveau au niveau de mes projets.Déjà, j’avais prévu une petite refonte de certains composants de mon site, raison pour laquelle je retardais la sortie de la 5 ... finalement je ferai ça pour la date anniversaire, ça sera toujours mieux que rien (ne vous attendez pas à grand chose non plus, mais ça va quand même me demander trop de temps pour que je puisse encore me permettre de retarder la sortie de la chronique 5). Maintenant que j’ai terminé la chronique 5, je vais m’attaquer à une parodie. Une parodie pure et dure. Alors non, rassurez-vous, je ne mets pas de coté l’intemporel, bien au contraire, je n’ai jamais été aussi motivé que maintenant pour continuer. Mais je souhaite attaquer cette parodie en parallèle. Le format sera toujours audio, classique, mais changera quand même. On sera davantage sur des capsules assez courtes, 3-4 minutes max je pense. De plus, comme je partirai sur un style “parodique” je pomperai sans vergogne sur les musiques originales de l’oeuvre de départ (même si je n’ai pas le droit de le faire … chose que je ne fais pas sur l’intemporel). Rien que pour ça, ça sera plus reposant pour moi. L’autre gros changement, c’est que je vais me lancer dans du recrutement d’acteurs du netophonix pour cette saga. Le moment venu je posterai les annonces sur un topic qui va bien. Je prévois d’intervenir assez peu en tant qu’acteur sur cette parodie, je me contenterai de gérer des acteurs et … ça pourrait me plaire :P
Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour ce futur projet dont j’attaque le scénario très vite ;).

SPOILER ZONE :

(à ne cliquer qu'en cas d'urgence après avoir écouté l'épisode).

On va tout de suite commencer par mettre quelques détails au clair avant que ça dérape. Oui le début est un peu “raciste”. Il ne faut pas oublier une chose : Frank est un gros con, égoïste, égocentrique, et narcissique. Je ne suis pas moi-même spécialement raciste. Je fais preuve comme beaucoup d’une légère appréhension xénophobe en présence de clichés. Je pensais mettre ici un exemple, mais je ne ferais qu’enflammer un débat stérile en soufflant sur les braises d’un débat nauséabond n’ayant pas lieu d’être. Le racisme c’est mal, et les clichés c’est pas bien, mais les clichés... au moins on peut en rire. Alors, non je ne suis pas spécialement “raciste” bien que parfois je sois moi-même la première victime de mes propres préjugés sans fondements.
Bref oui, le début est un peu raciste, mais j’aimerais vous y voir. Pour re-rappel (car si vous lisez ça, c’est que vous avez écouté l’épisode, et celui d’avant), Keurt est donc maintenant noir des pieds à la tête, alors bon, si Frank le vanne pour ça … bah il fait des vannes sur les noirs (Désolé les gars, c’est pas contre vous. Si il était devenu une fille, j’aurai vanné la gent féminine, si il était devenu un chien … la gent canine. C’est juste de la vanne circonstanciée). En revanche, et je tiens à le souligner, ces blagues ne font rire personne dans l’équipage, et il finit par se prendre un tacle ! (et il l’a bien mérité). Le fond de ma pensée, c’est ce que Keurt dit, il est lourd, et il a bien mérité de se prendre une baffe.
Toujours dans la même scène, il y a un autre point important. J’ai carrément été surpris, mais un de mes Beta écouteurs a entendu une référence Aryenne (la “race aryenne” durant la seconde guerre mondial tout ça), si c’est aussi ce que vous avez entendu, je vous arrête tout de suite, c’est pas du tout ça. On va refaire un tableau de la situation … on a donc, Keurt, qui est noir des pieds à la tête (cheveux compris, mais ça change rien vu qu’ils étaient déjà noirs avant) ce qui est loin de correspondre aux critères des Aryens déjà, et il a tout autour de lui une sorte de halo lumineux. Et donc, ce qui est dit, c’est que si on l’énerve, en plus de tout ça, il deviendra blond aux yeux bleus, avec donc un halo brillant … je ne pensais pas être obligé de préciser “et avec des éclairs partout, et que les petits cailloux se mettent à voler tout autour de lui, et qu’il crie très fort tout le temps, et que ses muscles quadruplent de volume au point de déchirer sa tunique orange …” non sérieusement, si vous n’y êtes toujours pas, allez chercher “super saiyan” sur google image (ou n’importe quel autre moteur de recherche) … et vraiment parce que je suis sympa, pour les malvoyants je vous le dis : c’est une référence à Dragon Ball Z (quand un personnage de la race des saiyans s’énerve méchamment, ses cheveux, même noirs, se redressent tout durs à la verticale, deviennent blonds, les yeux virent au bleu clair, un halo de lumière émane de tout leur corps … etc, vous avez compris, à part la couleur noire, bref). Le “rayon de la mort” c’est pareil, j’aurai pu dire “Genki Dama” mais ça aurait été trop obvious, et puis j’aimerais vous y voir à imiter un accent noir caricatural en prononçant ça !

Pour ce qui est de l’épisode en lui-même, c’est un découpage tout ce qu’il y a de plus classique. Les références et inspirations de ce dernier sont pour une fois assez claires. Celle que tout auditeur adepte de saga MP3 aura reconnu, c’est bien entendu la parodie du survivaure. Elle est tellement obvious que si vous connaissez et n’avez pas reconnu ça, je me demande bien ce que vous reconnaissez dans le reste … Car oui, j’aime beaucoup le survivaure de Knarf et je tenais à lui rendre hommage, à parodier un passage de son aventure (qui est déjà en elle-même une parodie, héhé, moi je suis comme ça, je parodie même les parodies :P). Donc n’allez pas me dire “ooo c’est repompé sur le survivaure ce sketch” parce que : OUI c’est fait exprès ! Je voulais vraiment que n’importe quel auditeur connaissant le survivaure devine immédiatement où j’allais en venir.

Le détail marrant, c’est qu’à la première écriture du script, j’avais oublié d’utiliser le personnage de l’ordinateur. Je m’en suis rendu compte qu’avant la scène où on apprenait que l’ordinateur était déconnecté, bah elle ne parlait pas … ça me faisait un peu chier, donc j’ai rajouté la scène du hangar. Alors oui, pour rappel, l’ordinateur est une projection holographique, ça lui coûtait rien de se rendre sur la passerelle en 1 seconde, mais vous savez comment elle est, c’est une chieuse capricieuse avec un syndrome de Pinocchio. Donc si elle devait aller sur la passerelle, elle irait en passant par les couloirs. Quoi qu’il en soit, je trouvais important de placer un flash back pour expliquer pourquoi l’ordinateur ne répondait plus.

Aaa sinon, je vous vois venir d’ici concernant la fin : “mais je comprend pas, Cidile dit qu’elle capte deux mouvements, et il y a 3 monstres c’est une erreur !”. Et bah non ! Voilà le topo, si vous prenez le temps de bien décortiquer, Nick dit avoir déposé “des” oeufs bizarres, sans préciser le nombre. La nuance est importante, car en vérité, il en a bien déposé 3 (hou que je suis vilain, je viens de vous spoïler qu’il n’y aura pas d’autres bestioles :P Bon mais 3 créatures c’est déjà bien assez à gérer). Donc Cidile dit capter 2 mouvements, mais vous savez ce que c’est les détecteurs, suffit que le troisième ne bouge pas au mauvais moment … et on le capte pas. Du coup, si Cidile avait dit qu’elle captait 3 mouvements, les personnages auraient cherché 3 monstres … et toi auditeur tu n’aurais pas pu être surpris par l’arrivée impromptue du dernier monstre ^^. De toute façon le dernier à des pouvoirs télépathiques, et c’est pour ça qu’ils ne l’ont pas remarqué avant d’être en face (autrement dit “ta gueule c’est magique” :P). Enfin bon, tout ça pour dire que c’était voulu, Cidile dit bien “2 mouvements” pour détourner l’attention et me permettre d’avoir une marge de manoeuvre sur le cliffhanger.
Alors vous pourriez me dire “dans ce cas elle avait qu’à dire ‘je capte DES mouvements’ “. Mais là aussi ça serait une erreur, car à quel moment les personnages devraient arrêter de chercher des monstres si ils ne savent pas combien il y en a ? Là ils pensent tous qu’il n’y en a que 2, et donc toi aussi auditeur, ils en cherchent 2, ils en trouvent 2, et ils sont contents !

Au niveau des nouveautés qui s’entendent sans se remarquer, on retrouve deux choses. Pour cet épisode, j’ai mis en place une nouvelle chaîne de traitement du signal, et j’ai installé de multiples occurrences d’un plugin de spacialisation binaurale.
Commençons par la “chaîne de traitement”, qu’est ce que je veux dire par là. Pour ceux qui font de l’audio, je veux parler de “side chain”, et pour les autres, je vais vous expliquer vite fait. Quand un personnage parle, sa voix a un certain volume sonore, et un certain nombre de fréquences. Si il y a de la musique derrière, le volume de la musique va venir s’ajouter à celui des paroles. Si la musique est à un niveau normal lorsque le personnage ne parle pas, au moment où il parle, soit on ne l’entend pas, soit le volume total est trop fort et c’est pas beau. Et si on baisse la musique pour que ça ne soit pas trop fort quand il parle, c’est quand il ne parle pas que la musique est inaudible. Pour pallier ce problème, on peut mettre un plugin qui fait ce qu’on appelle “de la compression side chain”. En gros, chaque fois que le personnage se met à parler, ça baisse le volume de la musique (et quand il finit, ça remet comme avant). C’est bien mais pas encore parfait, le must c’est de le faire juste sur les fréquences de la voix du personnage, et pour ça on peut utiliser un compresseur à bande side chain, et un équaliser side chain. Side Chain c’est le mot magique, sauf que sous linux, side chain n’existe que pour le compresseur. J’ai donc bricolé tout un enchaînement de traitements pour pouvoir appliquer compresseur à bande et équaliser avec déclenchement side chain. Et ça marche “presque” bien, en tout cas, le résultat est que les musiques font d’elles-mêmes de la place aux paroles quand un personnage parle ^^.
L’autre truc, c’est les traitements binauraux. Le binaural, pour ceux qui connaissent pas, c’est en quelque sorte la capacité du cerveau humain à positionner un objet dans l’espace en se basant sur tout un tas d’informations de décalage entre les deux oreilles (un peu comme la 3D au cinéma, les deux images ont l’air d’être identiques, mais en faite il y a un tas de petits décalages qui font qu’elles donnent l’impression d’être en profondeur). Faire de la “stéréo” consiste à mettre un objet sonore dans l’oreille gauche pour dire “c’est à gauche”. Le problème c’est que ça marche pas vraiment comme ça, et que sur le long terme, ça donne mal à la tête. Sauf qu’il existe des algorithmes informatiques capables de simuler les “petites différences”, ça prend le son de l’oreille gauche, ça applique les différences, et ça remet dans l’oreille droite en plus de ce qu’il y a déjà (et ça fait la même chose de la droite vers la gauche). Résultat, quand je mets un personnage à gauche en stéréo, grâce à cet algo maintenant le personnage semble vraiment être à gauche, et ça ne fait pas du tout mal à la tête.
Et comme je suis un grand malade : chaque personnage a son propre traitement individuel, la musique a un traitement, et l’ensemble des bruitages ont aussi un traitement général. Ce n’est pas absolument obligé, mais le résultat est encore plus précis et propre je trouve ^^.
Heureusement que j’ai un pc violemment puissant pour supporter tout ça :P

Un message, un commentaire ?

(prochainement activation des commentaires facebook)
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Licence Creative Commons
Les Chroniques de l'Intemporel de qwrkup sont misent à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International