L'entropie totale de l'univers ne fait que commencer

le méandre > des Chroniques > Chronique 4 : Problème d’énergie

Chronique 4 : Problème d’énergie

lundi 17 mars 2014 à 03:35:27, écrit par qwrkup et corrigé par Decretaire

SCENARIO

qwrkup

MUSE SCENARISTIQUE

VobE

MIXAGE

qwrkup

ECOUTE alpha

KaHa
VobE

ECOUTE beta

Kahn
Waz
mwyann

DISTRIBUTION générale

qwrkup
VobE
KaHa
Yotie

MUSIQUES

The Outer Limits Theme
par Mark Mancina et John Van Tongeren

Dragon Ball Z - Thème résumé
par Shunsuke Kikuchi

Decisions
par Kevin MacLeod

Constancy Part One
par Kevin MacLeod

Truth of the Legend
par Kevin MacLeod

Acid Trumpet
par Kevin MacLeod

Danse Macabre - Big Change
par Kevin MacLeod

Danse Macabre - Low Strings Finale
par Kevin MacLeod

Black Vortex
par Kevin MacLeod

Hitman
par Kevin MacLeod

Achilles
par Kevin MacLeod

Impending Boom
par Kevin MacLeod

Transition
par Vobe et qwrkup

Téléchargement : ogg | mp3 Licence Creative Commons
Téléchargement (sans résumé) : mp3

Bernard - C’est un ... un truc bleu avec les bouts argentés et entre un long petit cylindre...
Desmond - Oui je sais à quoi un fusible ressemble.
Julian - Nous sommes perdus dans l’espace...
Bernard - Perdus ? mais nous ne sommes pas perdus...
Cindy - Mais alors où sommes-nous Bernard ?

Un groupe de voyageurs, perdus dans l’espace et le temps [1] tente par tout les moyens de rentrer chez eux. Leur périple ne fait que commencer, quand soudain, un problème d’énergie fait son apparition.
Parviendront-ils à surmonter ce nouvel obstacle ? S’en sortiront-ils tous vivants ? Certains d’entre eux seront-ils gravement mutilés, et partiellement robotisés afin de garantir leur survie, engendrant une perte de mémoire ? Cette perte de mémoire compromettra-t-elle la réussite de leur mission ?
Vous le saurez en écoutant la 4ème Chronique de l’Intemporel !

SPOILER ZONE :

(à ne cliquer qu'en cas d'urgence après avoir écouté l'épisode).

Peut-être avez vous trouvé que la scène du plongeon dans l’étoile allait … un peu vite, et que les personnages étaient un peu trop "décontractés" ? C’est tout à fait normal !
En effet, j’aurais pu prendre mon temps, placer les choses. Les protagonistes auraient pu “rechercher une étoile appropriée”, ils auraient pu perdre du temps en conjectures sur la dangerosité de l’action. J’aurais pu faire des scènes de préparatifs interminables. Il y aurait certainement eu matière à construire des situations cocasses (bien entendu, si la question avait vraiment été soulevée, tout le monde se serait rendu compte de la futilité de la manœuvre et cette dernière n’aurait pas eu lieu).
MAIS ce n’était pas du tout mon objectif !
Cette scène a pour but de parodier le système hollywoodien des séries où les situations les plus invraisemblables s’annoncent et trouvent une résolution dans un temps record de 45 minutes (soit le temps de certains épisodes US). Dans ces cas-là, un problème catastrophique arrive sur la table, une solution très risquée est proposée en urgence. Tout le monde se tape sur la gueule (métaphoriquement) pour faire valoir que l’idée est trop dangereuse d’un coté, mais que c’est la seule idée potable de l’autre. Et le temps que tout le monde se mette d’accord (pour ou contre, généralement ça n’a aucune forme d’importance), il est de toute façon trop tard pour faire autre chose. L’idée est appliquée. Le plan réussit miraculeusement de justesse, tout le monde est content, encore une victoire de canard.
Si par exemple je prends la série Stargate (que j’apprécie beaucoup, soit dit en passant). Je place donc “des” protagonistes (comme ce n’est pas un extrait d’un épisode mais plutôt une situation "en général", je vais leur donner des noms d’emprunt pour ne pas semer le trouble dans vos esprits).
Ltn Charlotte Flacduil : mon général, une invasion d’extraterrestres semi-cyborgs gazeux se dirige vers nous, ils veulent nous asservir.
Gal Mustrum Ridcule : quoi ? on ne peut pas laisser faire ça !
Monsieur Propre : en effet ...
Col Mc Guiver : il faut leur bombarder la gueule !
Ltn Charlotte Flacduil : ça n’aurait aucun effet, il faut plutôt installer un virus dans la porte des étoiles.
Gal Mustrum Ridcule : combien de temps pour mettre en place ce plan débile ?
Ltn Charlotte Flacduil : c’est l’affaire de 10 minutes.
Dr Jesus : c’est bien trop risqué, et tout les autres extraterrestres gazeux de la galaxie qui ont une porte ?
Monsieur Propre : en effet ...
Col Mc Guiver : rien à foutre, ils avaient qu’à avoir une forme solide.
Dr Jesus : ce que vous dites est raciste, sans compter qu’on risque de faire exploser la terre et tout le système solaire avec !
Monsieur Propre : en effet ...
Dr Jesus : et j’en suis à ma troisième résurrection et je n’ai aucune envie de redevenir encore un être de lumière T_T.
Gal Mustrum Ridcule : c’est vrai ça ? c’est quoi le plan B ?
Ltn Charlotte Flacduil : il y a pas de plan B.
Gal Mustrum Ridcule : c’est embêtant.
Monsieur Propre : en effet ...
Alarm : Extraterrestre à porté de tir dans 10 minutes.
Gal Mustrum Ridcule : bon bah on va faire comme vous avez dit.
Monsieur Propre : en effet ...
Ltn Charlotte Flacduil : je me doutais que vous alliez dire ça, alors j’ai déjà démarré le moteur à naquadria, vous n’avez plus qu’à appuyer sur le gros bouton rouge sur votre bureau.
Dr Jesus : sachez que je désapprouve, mais comme je ne veux pas remourir je ne vous en empêcherai pas.
Col Mc Guiver : c’est peut être aussi parce que vous êtes un troufion de civil que vous pouvez rien faire pour nous en empêcher.
Monsieur Propre : en effet ...
=- 5 minutes plus tard -=
Col Mc Guiver : une fois de plus nous sortons victorieux, allez, fais pas la tête Jesus, et viens prendre une bière devant ce magnifique coucher de soleil vert et mauve.
Ltn Charlotte Flacduil : je pensais pas que ça ferait ça ...
Monsieur Propre : en effet ...

Bref, c’est brouillon, ça va vite, ça n’a pas de sens, mais c’est voulu.
Maintenant à vous de me dire si je me suis foiré ou si j'ai réussi mon coup.
Pour ce qui est de la scène suivante, où Keurt devient noir, je vous le dis tout de suite "non il ne restera pas noir". Cidile est déjà la minorité ethnique de couleur (c'est une extraterrestre à la peau bleue), il y a un nain, un géant, un vieux, et un être artificiel. Niveau minorité, j'ai largement ce qu'il faut, pas besoin d'un "capitaine noir" en plus. Il va garder sa couleur noire quelques épisodes encore et il reviendra comme avant ensuite.

Techniquement, cet épisode marque un premier gros changement. J'ai fait l'acquisition d'un micro digne de ce nom (c'est pas non plus un micro over9000, mais en comparaison de ce que j'avais avant ... c'est classe). Mais je ne sais pas encore parfaitement m'en servir ^^".
Soyons franc, c'est loin d'être bon (et c'est loin de me satisfaire). Je remercie énormément Blast, grâce à ses conseils j'ai réussi à corriger suffisamment mes prises de son pour ne pas être obligé de tout réenregistrer. Mais il reste beaucoup de réverbération naturelle de mon bureau, sans parler du firewall que je n'avais pas éteint. Bref, il y a encore beaucoup à faire pour avoir un meilleur son dans la chronique 5.
Et pour avoir un meilleur son, j'y ai pas été par 4 chemins, j'ai encore fait des investissements.
J'ai fait l'acquisition de mousses acoustiques. Elles me serviront surtout pour l'enregistrement des prochaines chroniques, mais en attendant j'ai déjà commencé à m'en servir un tout petit peu dans la chronique 4. En effet, la voix du professeur Derik Von Drum était littéralement catastrophique. Malgré les corrections que j'ai appliquées (ça a eu un effet positif sur la voix naturel, mais ça ne passait pas le post-traitement), la voix n'arrêtait pas de grésiller à tout bout de champ. Une catastrophe. Je l'ai donc réenregistrée et ... en terme de prise "brute" : wahoo, il y a pas photo. Oui mais en fait ça passait toujours pas le post-traitement T_T. Du coup j'ai fait une troisième prise en modulant la voix pour qu'il y ait moins de pitch à appliquer.
Bon, le revers de médaille, c'est que proff a changé de voix ... c'est dommage, j'aimais assez la voix qu'il avait avant ... mais faut savoir ce qu'on veut, j'ai déjà pas mal amélioré la qualité des voix. On est pas non plus si loin que ça de la voix du début, et c'est infiniment plus simple (et plus rapide) de travailler avec une prise de voix correcte.
Donc à partir de la chronique 5 je devrais retravailler encore un peu l'égalisation et les effets pour tenir compte de mon nouvel environnement d’enregistrement (et je pourrai donc alléger les greffons de chaque piste, surtout si j’ai moins besoin de corriger ma prise de son). Et principalement parce qu'à partir de maintenant mes voix seront enregistrées avec mes absorbeurs acoustiques (pour les autres voix c'est sûr ... je ferai avec ce qu'on me donne ^^).

Pour l'anecdote, la scène où je me suis le plus arraché les cheveux est celle du plongeon dans l'étoile. Il me fallait un bruit sourd pour la fournaise du manteau extérieur, puis un bruit différent lorsqu'il pénètre dans la zone radiative pour symboliser les courants magnétiques (sans supprimer le bruit de fournaise). Par dessus devait s'ajouter le capharnaüm d'alarmes en tout genre. Puis lorsque Nick lance la manœuvre de "captation" (nan sérieusement, je pouvais pas dire "d'infusion" ça aurait été trop obvious qu'il était parti faire du café :P), il fallait plusieurs bruitages de moteur et de klong. Et le tout bien entendu avec deux personnages qui parlent "dans" la scène et un qui parle à travers son communicator (moi j'appelle ça un transpondeur, je sais que j’ai tort .. mais j'y reviendrai une prochaine fois). Et bah ... trouver le juste équilibre de tout ce bordel n'a pas été une mince affaire. Quand il a fallu ajouter la musique d'ambiance par-dessus, j'étais vraiment pas serein. Mais au final ça passe ^^.
Une chose que vous n'avez peut être pas entendue à la première écoute : pour éviter d'avoir trop de bruits différents, pendant cette scène j'ai entièrement coupé tous les bruitages de la passerelle. Vu la quantité de bruitage de premier, second et troisième plan que j'avais déjà, je me suis dit que je pouvais virer l'ambiance "passerelle" qui évolue dans l’un des troisièmes plans (dans les scènes se déroulant sur la passerelle bien sûr) et qui était superflue.
C'est un peu comme si je faisais une scène dans une cuisine pendant un bombardement ayant lieu en même temps qu'un tremblement de terre, et que j'allais mettre à l'arrière-arrière-plan une petite VMC pour l'aération et un bruit de moteur de frigo. Alors oui, on y serait bien dans la cuisine, mais ... ça serait sans doute inutile, et ça détourne l'attention des deux autres troisièmes plans. Du coup j'ai purement et simplement supprimé la passerelle le temps du plongeon pour simplifier l'ensemble.
En tout cas, une fois de plus dans cet épisode j’ai appris plein de trucs qui me resserviront pour la suite. Et il y a une chose que j’ai apprise par dessus tout : NE JAMAIS faire la mise à jour de l’OS (Linux) à 2 semaines d’avoir fini le montage. Pour info, j’ai toujours pas réussi à me sortir de cette galère. J’ai seulement réussi à contourner le problème pour pouvoir finir la chronique 4. Et si vous vous demandez de quoi je parle … je vous invite à aller lire le post sur la “chronique 4 pas finie” dans la rubrique du site.


[1pour des raisons largement assez expliquées dans les épisodes 1-2-3

Un message, un commentaire ?

(prochainement activation des commentaires facebook)
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Licence Creative Commons
Les Chroniques de l'Intemporel de qwrkup sont misent à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International